RYTHME_WE_2103
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 19 avril
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
RYTHME_JTT_2103
SPORTS / Régionaux
Maxime Grondin Par Maxime Grondin

Mardi, 23 mars 2021

Académie Jedi à Sherbrooke : lorsque s'amuser devient compétition



 Imprimer   Envoyer 
Photo fournie - Daniel Coulombe (à gauche), responsable de la salle immersive Calimacil et Patrick Lessard (à droite), propriétaire de l'entreprise en duel avec les sabres laser.

Admirateur de Star Wars qui a toujours voulu manier un sabre laser, ou simplement amateur de sport oppositionnel tel l'escrime, l'entreprise sherbrookoise, Calimacil, offre cette possibilité de se perfectionner dans l'utilisation de cette arme. 

Spécialisée dans la fabrication d'articles pour les jeux immersifs et le Grandeur Nature, elle instaurera une Académie Jedi au sein de sa nouvelle salle d'armes qui regroupe cinq autres communautés. Celles-ci sont l'escrime moderne, le karaté, le Grandeur Nature, les Arts Martiaux Médiévaux et le Pentathlon Moderne.

De plus, une salle immersive de la sorte ne semble pas exister au sein de la province. Selon les dires de Daniel Coulombe, responsable du local de Calimacil, les autres académies existantes louent des endroits pour pratiquer. Ainsi, l'entreprise de Sherbrooke sera la seule à offrir ce service dans tout le Québec.

« Un petit peu avant la COVID, Patrick [président de Calimacil] et moi, nous avons travaillé sur d'autres regroupements et on s'est dit qu'une Académie Jedi pourrait être intéressante puisque Calimacil fabrique le fameux sabre laser qui utilise le Calimotion, un système informatique interactif », souligne M. Coulombe, également ancien entraîneur d'escrime.

« L'idée était de créer une académie puisque l'on veut se lancer en compétition. On veut faire des cours, mais on devait placer la salle en premier lieu. Alors, pendant la pandémie on a fait les ajustements nécessaires », ajoute-t-il.

Pour le président de Calimacil, Patrick Lessard, les univers tels que Tolkien, Star Wars et Donjon et dragons permettent aux gens de s'émanciper du quotidien. Selon lui, vivre un événement immersif au sein d'un univers fantastique où tout est permis permet aux individus de croire que leurs rêves peuvent se réaliser tout en élargissant leurs horizons.

« Tant pour s'amuser que pour participer sur le circuit des compétitions, il faut de bons entraîneurs, mais également une salle inspirante et adaptée pour la pratique du sabre laser. Et, au sein de mon entreprise, j'ai créé cette salle immersive qui permet le regroupement de plusieurs autres types d'armes », explique-t-il.

D'ailleurs, le club offrira des cours privés, des cours hebdomadaires, des événements d'initiation pour des anniversaires, fêtes d'enfants, etc. Pour ceux qui souhaitent essayer le maniement du sabre laser avant de dépenser pour une telle arme, celle-ci est fournie lors des premières séances.

Règlements

Alors que plusieurs vidéos font surface sur le net, le combat du sabre laser est différent de ce qui est montré. Pour preuve, un livre de règlement d'une trentaine de pages existe pour encadrer cette discipline.

Cette activité demande un vêtement qui est à la fois protocolaire et sportif. Au sein de l'Académie Jedi de Sherbrooke, le décorum indique que les individus doivent porter des pantalons noirs ainsi qu'un t-shirt noir. Une longue cape, comme il est vu dans les différentes diffusions, n'est pas recommandée puisqu'elle pourrait obstruer certains mouvements.

Salle immersiveEn ce qui concerne un combat formel, les adversaires sont face à face dans un cercle de huit mètres. Ces derniers doivent réussir un certain nombre de touches ou parvenir à faire une attaque fatale pour remporter la partie. Il s'agit d'un modèle qui est très similaire à l'escrime. Pour faire un coup fatal, un des compétiteurs doit réussir soit un coup à la tête ou sur le tronc. Sinon, un nombre de points est déterminé et le joueur doit l'atteindre pour l'emporter. Par exemple, un coup fait sur la main ou la cheville mérite un point.

Différentes écoles de pensée

La forme de combat pratiqué au sein de la salle immersive Calimacil offre un sport sécuritaire, ludique ou compétitif, qui s'inspire de différentes techniques de combats d'autres armes et du cinéma. En ce qui concerne le duel au sabre laser, selon les différentes écoles de pensée sur cette activité, huit formes de combats peuvent être pratiquées, dont celle compétitive. Celles-ci seront toutes enseignées au sein de l'académie. Tant l'affrontement théâtral que compétitif sera présent. Le club de Sherbrooke assure également qu'elle respectera les consignes sanitaires en vigueur.

« Dans un combat de Jedi, différente forme peut être utilisée. Que ce soit plus acrobatique ou théâtral, l'adversaire embarque souvent dans le jeu, contrairement lorsqu'il est question de compétition », lance M. Coulombe.

Compétitions

Ce type de compétions n'est toutefois pas encore présente au Québec. La France est précurseur dans ce domaine alors que la Fédération française d'escrime a accepté le sabre laser comme quatrième arme depuis trois ans. Jusqu'à maintenant, seulement deux compétitions internationales en France de cette activité ont eu lieu.

Daniel et Patrick souhaitent se rendre en compétition en France. Une ambition qu'ils ont déjà réussi à atteindre lorsqu'ils ont mené une personne aveugle à une compétition mondiale d'escrime en Europe. Les responsables se donnent deux ans pour parvenir à cet objectif, tout dépendamment de la situation entourant la COVID-19.

« Là, ce qu'on veut, c'est d'aller chercher des athlètes qui souhaitent prendre part au projet. On vise les compétitions aux États-Unis d'ici un an et celle en Europe ensuite », conclut le responsable de la salle immersive.

Deux entraîneurs Jedi sont disponibles pour les disciples qui répondront présents. En raison de ce nombre, l'entreprise vise six personnes, mais s'il y en a plus, elle pourra s'adapter. 



Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Une saison complète est annoncée par les Expos de Sherbrooke

Une saison complète est annoncée par les Expos de Sherbrooke
Un record de participants chez le Phœnix de Sherbrooke pour le Défi têtes rasées

Un record de participants chez le Phœnix de Sherbrooke pour le Défi têtes rasées
Scie à Chaine Claude Carrier fév 2021
NOS RECOMMANDATIONS
Bilan COVID-19 du 12 avril

Bilan COVID-19 du 12 avril
C’est la fin pour l’église Sainte-Famille de Sherbrooke

C’est la fin pour l’église Sainte-Famille de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-canada application fev 2021
 
François Fouquet
Lundi, 19 avril 2021
La relecture : comme un bon prof le ferait

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 16 avril 2021
Des prébiotiques dans le lait maternel ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 14 avril 2021
L’homme au turban

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Bilan COVID-19 du 16 avril Par Maxime Grondin Vendredi, 16 avril 2021
Bilan COVID-19 du 16 avril
Un étudiant du Cégep de Sherbrooke met la main sur une Bourse Loran Par Maxime Grondin Samedi, 17 avril 2021
Un étudiant du Cégep de Sherbrooke met la main sur une Bourse Loran
Le REVE Nourricier continue son partage de connaissance en agriculture urbaine Par Maxime Grondin Mercredi, 14 avril 2021
Le REVE Nourricier continue son partage de connaissance en agriculture urbaine
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut