107.7 sondage mars 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Découvertes
107.7 sondage mars 2019
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 8 avril 2019

Performance et apparences



 Imprimer   Envoyer 
Pour mesurer la performance, nous avons instauré des centaines d’indicateurs de performance. Ceux-ci font toujours foi de tout. - François Fouquet

Je suis amateur de rhum brun. Surtout quand il a cette texture un peu sirupeuse qui rappelle le sud. Ou les nombreux verres qui se buvaient dans la défunte série Dynastie! Je suis aussi amateur de jus de canneberge. Son goût frais et ses qualités antioxydantes en font un nectar heureux. Si on mélange les deux, on obtient un délicieux breuvage. Mais le fait de mélanger le tout ne fait pas du rhum un aliment antioxydant.

C'est ce long détour de mon esprit (il en fait beaucoup!) qui me ramène à la réalité que nous vivons ces années-ci.

D'un côté, il y a la performance et de l'autre, les apparences. Contrairement au rhum et au jus de canneberge, on n'a pas le choix de les mélanger. C'est dans notre réalité. J'ai l'impression que notre société en est d'abord une de performance. Juste après viennent les apparences.

Pour mesurer la performance, nous avons instauré des centaines d'indicateurs de performance. Ceux-ci font toujours foi de tout. Et ils apparaissent tôt dans nos vies! La croissance de votre bébé est mesurée en percentile, un indicateur de performance qui vous permet, selon les résultats, de vanter votre progéniture en prenant un verre avec vos amis. Si, en prime, vous pouvez glisser un « le médecin n'a jamais vu ça avant! », c'est encore mieux!

Notez au passage le nombre de fois que vous entendez cette phrase dans votre entourage. À croire que les médecins ont des lacunes de mémoire majeures!

Mais bon...

Dans la formation d'un conseil d'administration, un des indicateurs de performance qui est devenu primordial est le suivant : est-ce qu'on a une représentation hommes/femmes équitable? Est-ce que les communautés culturelles sont bien représentées?

Si oui, vous avez gagné! Ce simple indicateur de performance vous permettra de dire que l'ensemble de votre entreprise répond à des valeurs d'équité et d'ouverture, faisant de vous un employeur modèle! C'est pas beau, ça?

Mon constat est là : la pression est devenue très forte pour qu'une égalité prévale partout autour de nous. Ceci peut impliquer des discussions animées. Disons que le profil comme prochain membre de votre conseil d'administration devrait, logiquement et selon vos besoins, être celui d'un comptable, vous êtes devant un dilemme. Il faudrait aussi que ce soit une femme et qu'elle ne soit pas née ici. Peut-être tasserez-vous du revers de la main une candidature très valable, mais ne répondant pas à tous les critères.

Risquerez-vous de déroger des principes de votre indicateur de performance ou recruterez-vous quelqu'un qui n'aurait peut-être pas le profil professionnel souhaité?

La discussion est ouverte. Et je me pose la même question quand on prend comme premier critère l'égalité numérique hommes/femmes pour la composition d'un conseil des ministres.

Je me demande aussi si le ratio de performance s'appliquerait avec autant de rigueur si on avait 9 femmes sur 10 sur un conseil d'administration. Serait-ce aussi grave que s'il y avait 9 hommes sur 10?

Voilà de bien belles questions!

La représentation de chacune et chacun au sein d'un groupe décisionnel vient témoigner des belles valeurs d'une entreprise. Mais les bottines suivent-elles les babines, une fois la photo du conseil d'administration publiée? Est-ce que les éléments d'équité et d'ouverture se reflètent dans la réalité quotidienne de l'entreprise?

Vous voyez, ça, c'est subitement moins grave.

Si l'apparence est sauve, tout est beau...


Clin d'œil de la semaine

« Je vais prendre un rhum. Brun. Double. Pas de glace. Pas de jus de canneberge ». Au diable les apparences!


Vieux Clocher 22 avril 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Guerre de mots et médisance

Guerre de mots et médisance
Revenir à la base

Revenir à la base
L'Écolo Boutique 16 avril  2019
NOS RECOMMANDATIONS
Voici une façon de « tricher » santé

Voici une façon de « tricher » santé
La Ville se prépare en cas d’inondations

La Ville se prépare en cas d’inondations
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Récupex, l'Estrie met ses culottes 2019
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 24 avril 2019
Inconduite de partie

Rosemarie Lacroix
Mercredi, 24 avril 2019
La tendance de la pollution

François Fouquet
Lundi, 22 avril 2019
Revenir à la base

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 19 avril 2019
Voici une façon de « tricher » santé

Sarah Jitten
Jeudi, 18 avril 2019
Tendance barrettes!

Da Vinci mis de l’avant au Festival Orford Musique Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 avril 2019
Da Vinci mis de l’avant au Festival Orford Musique
Début de la coupe Telus pour les Cantonniers Par Robert Legault Lundi, 22 avril 2019
Début de la coupe Telus pour les Cantonniers
Inondations: la pluie prévue ce week-end inquiète Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 avril 2019
Inondations: la pluie prévue ce week-end inquiète
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous