Les spécialistes de l'électroménager decembre 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
SPORTS
Régionaux
Phoenix de Sherbrooke
SPORTS / Régionaux
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 30 novembre 2018

« Sherbrooke est une ville de hockey »



 Imprimer   Envoyer 
Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, confirme que le Phoenix est apprécié dans la ligue en raison de sa créativité et de son implication dans la communauté (crédit photo: Vincent Éthier/LHJMQ).

Depuis son arrivée dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), le Phoenix de Sherbrooke fait bien les choses aux yeux du commissaire Gilles Courteau. Selon lui, il n'y a pas de doute : « Sherbrooke est définitivement une ville de hockey ».

De passage dans la capitale régionale de l'Estrie pour célébrer le 50e anniversaire de la LHJMQ, le commissaire Gilles Courteau s'est entretenu avec EstriePlus.com aujourd'hui pour parler du retour du hockey junior à Sherbrooke depuis les sept dernières années.

Selon le principal intéressé, l'organisation sherbrookoise est appréciée dans la ligue parce qu'elle est créative et s'implique beaucoup dans la communauté et le milieu des affaires. «Le Phoenix compte sur un groupe de propriétaires très impliqué et qui est là pour les bonnes raisons, commente M. Courteau. Le directeur général Jocelyn Thibault est une personne très respectée dans le milieu et il fait un très bon travail.»

Le hockey junior connait une riche histoire dans la région. L'arrivée du Phoenix en 2012 a confirmé que Sherbrooke était une ville de hockey, comme l'indique Gilles Courteau. « Elle l'a prouvé depuis l'arrivée des Castors à l'époque dans la LHJMQ. Ils ont connu beaucoup de succès et remporté plusieurs honneurs. C'était un modèle de franchise. Ensuite, il y a eu les Faucons et le Phoenix, qui est revenu après quelques années d'absence avec un Palais des sports rénové. L'organisation a pris une bonne décision. »

Cette année, Gilles Courteau reconnait que le Phoenix a une jeune équipe, mais il n'hésite pas à dire qu'il est voué à un bel avenir dans la LHJMQ.

Le repêchage de retour en 2020

Le Phoenix de Sherbrooke sera l'hôte du repêchage de la LHJMQ pour une troisième reprise depuis son arrivée dans le circuit Courteau. La nouvelle a été confirmée hier. Pour le commissaire de la ligue, il s'agit d'un bel emplacement, assez facile d'accès, pour tenir un tel événement.

« Le repêchage est un événement majeur au niveau de la LHJMQ, admet Gilles Courteau. C'est celui dont on est le plus fier. Le Phoenix avait mis la barre haute lors de notre premier passage [en 2014]. La séance avait connu un succès extraordinaire. La Ligue nationale nous avait même demandé une copie de la vidéo de la sélection, car les commentaires étaient très positifs. On est content de voir que cette ville manifeste un intérêt pour avoir cet événement. »

En octobre dernier, le bureau des gouverneurs de la LHJMQ a pris la décision de modifier les bandes, les baies vitrées et l'éclairage pour répondre aux standards de la Ligue nationale de hockey concernant les commotions cérébrales. À Sherbrooke, outre ces changements, une mise à jour sera par ailleurs nécessaire.

« Le Palais des sports est un très bel amphithéâtre à la base, reconnait Gilles Courteau. Sherbrooke va devoir se réajuster au niveau du tableau indicateur et repenser à la devanture. Il faut s'assurer que tout soit conforme et c'est pourquoi une mise à jour s'impose pour toujours être à la fine pointe. Le Phoenix est rendu là et le maire Steve Lussier en est conscient. C'est prévu dans son budget. »

La fierté d'encadrer les jeunes

Dans le cadre des 50 ans d'histoire de la LHJMQ, le commissaire Gilles Courteau se dit fier que des programmes au bénéfice des joueurs aient été mis sur pied. « On veut s'assurer que lorsqu'un joueur vient dans la LHJMQ, il soit encadré convenablement afin de répondre à ses attentes. C'est un facteur important pour lui permettre de se développer. C'est une très belle réalisation. »

Au cours des dernières années, la LHJMQ a connu beaucoup d'effervescence. « On a eu plusieurs joueurs vedettes qui ont fait partie de la ligue et les amateurs ont apprécié grandement le spectacle, souligne Gilles Courteau. [Dans le cadre du 50e anniversaire], je veux que les amateurs aient le même niveau de fierté que nous. Être en service pendant 50 ans, c'est un accomplissement. Il faut être fier de ça. Je suis content qu'on ait encore le même support et la même passion de la part de nos amateurs. »

« Ça va être important de solidifier les franchises et de connaitre le succès escompté dans les années à venir, note le commissaire de la LHJMQ. Il faut continuer de voir la réglementation et permettre à toutes nos équipes d'avoir une chance de remporter les grands honneurs. »


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour

Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour
Un Club des anciens pour rassembler les époques

Un Club des anciens pour rassembler les époques
NOS RECOMMANDATIONS
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke

Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel

Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $ Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous