Radio-Canada - février 2019 - Le Téléjournal Estrie
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
CULTURE & ÉVÉNEMENTS
En vedette
Bingo Abénaquis février 2019
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 18 janvier 2019

Trafic illégal : saurez-vous passer les douanes?



 Imprimer   Envoyer 
Selon la directrice générale du Musée de la nature et des sciences, Michelle Bélanger, cette exposition sensibilisera les visiteurs sur le trafic illégal.

Le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke vous offre la possibilité de vous envoler vers la destination de votre choix. Vous pourrez rapporter des souvenirs, mais attention, pas n'importe lesquels puisque des espèces animales et végétales sont menacées. Les douanes vous auront à l'œil...

Le trafic animal est une problématique à travers le monde, tout comme le braconnage au Canada. Pour sensibiliser ses voyageurs, le Musée de la nature et des sciences présente donc depuis le 12 janvier, et ce, jusqu'au 9 juin, l'exposition Illégal, le trafic animal.

Lorsque vous arrivez à la destination de votre choix, on vous donne quelques consignes sur le déroulement de votre aventure; le tout agrémenté d'une musique d'ambiance. Vous découvrez par la suite des kiosques illustrant différents objets ou accessoires issus d'animaux ou de végétaux menacés sur la planète.

« L'exposition aborde tout ce qui est trafic illégal animal, comme son nom l'indique, commente la directrice générale du Musée, Michelle Bélanger, qui souligne que l'exposition a été réalisée en collaboration avec le Zoo de Granby. On veut vraiment sensibiliser les visiteurs à ce qu'on peut rapporter ou non lors des nombreux voyages à travers le monde. »

La collection du Musée est vaste, et vient d'un peu partout, mais plusieurs objets appartiennent au Zoo de Granby puisqu'il lui arrive d'en recevoir suite à une prise illégale au niveau des douanes.

« C'est assez incroyable le nombre [d'objets issus] d'animaux ou de végétaux qu'on ne peut pas ramener chez nous, heureusement, pour assurer la survie de ces espèces qui sont en danger », remarque Mme Bélanger, qui rappelle que des moyens d'information sont disponibles comme l'Agence des services frontaliers du Canada.

Plus vous avancez dans votre voyage, plus vous êtes appelés à interagir avec différents équipements ludiques. Votre séjour se termine lorsque vous revenez aux douanes. Si le détecteur s'allume, c'est parce que vous avez en votre possession un objet ou un accessoire qui ne peut être rapporté au Canada.

« L'exposition est scientifique et éducative, mais on peut aussi s'amuser de façon ludique, admet Mme Bélanger. On apprend à pousser notre réflexion un peu plus loin. C'est le suspense jusqu'à la fin pour savoir si on peut rentrer de notre voyage! »

Une exposition qui tourne bien au pays

L'exposition temporaire Illégal, le trafic animal - qui est en lien avec les objectifs du ministère de l'Éducation - s'est promenée dans une dizaine d'endroits depuis sa mise sur pied en 2010 par le Musée de la nature et des sciences. Il se peut donc que vous l'ayez déjà vu ailleurs au pays.

« On veut s'assurer que le plus grand nombre de Canadiens puissent la voir, insiste Michelle Bélanger. Elle ne s'adresse pas seulement pour le Québec. On espère pouvoir continuer à la faire tourner parce que le sujet est toujours d'actualité. Les musées servent aussi à sensibiliser les visiteurs. »

Un grand nombre d'élèves

Durant l'année scolaire, il n'est pas rare que des professeurs amènent leurs élèves sur place. D'ailleurs, 26 % (9 050 élèves) de la clientèle du Musée de la nature et des sciences sont surtout des jeunes de différentes écoles primaires.

« Tous les élèves qui vont venir nous voir jusqu'au mois de juin vont pouvoir vivre une expérience qui sort de l'ordinaire, assure la directrice générale. On peut se costumer et l'exposition peut apporter de belles discussions entre les enfants et les parents. »

La période la plus achalandée pour le Musée est de la mi-mai jusqu'à la fin des classes. La semaine de relâche est également un moment fort. L'année passée, près de 3 900 visiteurs se sont déplacés en sept jours. « Ce sont beaucoup de visiteurs et des journées record pour nous, reconnait Michelle Bélanger. Une sortie au musée est une façon de revenir sur les connaissances acquises pendant l'année. »

Si vous avez déjà vu l'exposition à ses débuts, ne soyez pas surpris de voir quelques améliorations en y retournant prochainement. « On va bonifier la présentation ici à Sherbrooke parce qu'on va présenter des pièces qui sont exceptionnelles et qui proviennent de nos collections du Musée du Séminaire à l'époque », note Mme Bélanger.

Même si le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke ne présente pas toutes les 5 800 espèces animales et 30 000 espèces végétales menacées et protégées par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction (CITES), vous aurez tout de même une bonne idée de ce qui peut être rapporté ou non au pays à votre retour de voyage.


Vieuc Clocher 18 février 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le Festival cinéma du monde dévoile ses premières couleurs

Le Festival cinéma du monde dévoile ses premières couleurs
Le Rodéo d’Ayer’s Cliff annonce ses deux têtes d’affiche

Le Rodéo d’Ayer’s Cliff annonce ses deux têtes d’affiche
La Rose des Vents février 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Justin Robidas, capitaine d’Équipe Québec

Justin Robidas, capitaine d’Équipe Québec
Un Sherbrookois arrêté pour pornographie juvénile

Un Sherbrookois arrêté pour pornographie juvénile
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada - février 2019 - Le Téléjournal Estrie
 
Et vous, votre verre, il va bien? Par François Fouquet Lundi, 11 février 2019
Et vous, votre verre, il va bien?
Perte totale rue des Sous-Bois Par Vincent Lambert Lundi, 11 février 2019
Perte totale rue des Sous-Bois
(Mise à jour mercredi 12h) Mort suspecte transférée à la SQ Par Vincent Lambert Mardi, 12 février 2019
(Mise à jour mercredi 12h) Mort suspecte transférée à la SQ
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous