magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La patrouille verte reprend du service
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
ACTUALITÉS /
Ça se passe chez nous
Mardi, 19 mai 2020

Sébastien Roulier réussi son pari!


Le médecin-coureur a quitté les bureaux de Moisson Estrie le samedi 16 mai à 10h pour effectuer un trajet de plus de 300 km en forme de cœur. Le Grand Cœur de Sébastien reliait les 7 MRC desservies par la banque alimentaire Moisson Estrie.

 Imprimer   Envoyer 
photos gracieuseté Émilie Guillemette et Moisson Estrie: Sébastien Roulier

Le médecin et ultramarathonien, Sébastien Roulier de Sherbrooke, a accompli le défi qu'il s'est lancé il y a un mois pour l'événement Avançons tous en cœur. Afin de lever des fonds pour l'organisme Moisson Estrie, il parcourt 305 kilomètres à la course en un peu moins de 51 heures.

Le médecin-coureur a quitté les bureaux de Moisson Estrie le samedi 16 mai à 10h pour effectuer un trajet de plus de 300 km en forme de cœur. Le Grand Cœur de Sébastien reliait les 7 MRC desservies par la banque alimentaire Moisson Estrie.

« Étrangement, durant toute la planification du projet Avançons tous en cœur, depuis le 21 avril, c'est ma course de 300 km qui me stressait le moins. Aujourd'hui, sur la ligne de départ, j'ai une petite nervosité mais je suis prêt à me lancer dans cette aventure. C'est ce premier pas qui est le plus important », mentionnait le pédiatre-intensiviste du CIUSSS-Estrie-CHUS le jour de son départ.

L'ultramarathonien était accompagné d'une équipe de support durant toute sa course. Un des véhicules transportait sa nourriture, ses boissons sportives et son linge.

« Pour quelqu'un qui vient de compléter une course de 175 km en autonomie complète en poussant un chariot, c'était le grand luxe. Je tiens à remercier tous ceux qui ont fait partie de mon équipe de support. J'étais choyé puisque ma fille en faisait partie », mentionne le père de 3 enfants.

« Au-delà de mon équipe, plusieurs personnes m'ont retrouvé sur le parcours pour faire quelques kilomètres avec moi. J'ai été accompagné sur la majorité des segments. C'était motivant de voir des enfants courir et se dépasser. Deux jeunes garçons devaient courir 500 mètres avec moi. Ils en ont fait 5-6 kilomètres. Et, un groupe d'étudiants de l'école secondaire de Brompton avait l'air très heureux de se retrouver enfin en « vrai » et courir plusieurs kilomètres ensemble. J'ai aussi reçu un bel accueil dans certains villages comme Chartierville et St-Isidore où plusieurs personnes se sont déplacées pour m'encourager. À St-Mathias-de-Bonneterre, on m'avait promis une poutine de la Cantine. Je ne regrette pas mon choix alimentaire pour un dimanche après-midi. C'était parfait », signale le pédiatre.

Pendant son défi, le coureur invitait les gens du Québec à réaliser leur propre cœur à la course, à la marche ou à vélo. Il voulait aussi inciter les jeunes à bouger avec les Jeux J'Bouge en Cœur.

« Le cœur, c'est une belle image. Aucune illusion lorsque je pense au cœur sur lequel j'ai couru. Durant mon défi, j'ai reçu des messages et des images de cœurs. Des gens qui venaient de parcourir leur cœur. La participation dans les écoles inscrites aux Jeux a été bonne aussi. Un classement sera fait vers la fin de la semaine », souligne le coureur engagé.

L'ultramarathonien a terminé sa course de 305 km en 50h50 avec seulement 3 heures de sommeil dans sa fin de semaine. La Ville de Sherbrooke et le Service de police de Sherbrooke lui ont réservé un accueil très chaleureux.

« J'ai oublié ma fatigue et mes douleurs dans les 12 derniers kilomètres. J'ai eu le privilège d'être escorté par le service de police sur la route 220, la rue Léger et la rue King Ouest jusqu'à Moisson Estrie. Le service de pompiers m'a aussi encouragé avec les sirènes de 3 camions postés à une intersection. C'est l'énergie qu'il me fallait pour terminer mon défi en force », rapporte l'ultramarathonien.

« Le choix du titre de l'événement dit tout. Avancer. Malgré la situation actuelle, il faut continuer à regarder devant. Pour Moisson Estrie, il n'y a pas de finalité, on doit toujours répondre à la demande. Et moi, chacun de mes défis est le passage vers un autre défi. On a tous un talent, une force que l'on peut exploiter mais surtout, que l'on peut partager. Mais, cette course était un réel défi pour moi. J'ai dû surmonter des moments difficiles, me dépasser pour arriver à la fin. Rien n'était gagné d'avance mais il y avait plusieurs ingrédients intéressants pour y arriver avec le sourire comme toute cette mobilisation des gens à participer à mon défi. Le temps d'un weekend, on s'est ajusté aux contraintes de la COVID mais surtout j'ai vu des gens vivre, être heureux. Le temps d'un weekend, cet événement a amené du positif dans la vie des gens et j'espère que ce soit un élan positif pour toute la communauté et tout le Québec », philosophe le coureur.

L'événement Avançons tous en cœur a amassé jusqu'à présent plus de 18 000 $. Et ça se poursuit cette semaine avec une collecte de denrées initiée par l'équipe de Moisson Estrie. Des sacs ont été déposés depuis une semaine sur le perron des maisons dans la région de Sherbrooke et des bénévoles viendront les chercher dans les jours qui viennent. La population est invitée à être généreuse encore et on peut visiter le site www.moissonestrie.com pour faire des dons.


Écoloboutique mai20
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Du nouveau matériel pour divertir les jeunes de Val-du-Lac

Du nouveau matériel pour divertir les jeunes de Val-du-Lac
NOS RECOMMANDATIONS
La conseillère en colère.

La conseillère en colère.
Le sens des mots : on ne sait jamais

Le sens des mots : on ne sait jamais
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Ville de Sherbrooke Décinfinement juin20
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Cordonnerie Tremblay mai20
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 3 juin 2020
Privatiser le bien public

François Fouquet
Lundi, 1 juin 2020
La conseillère en colère.

Claude Hébert
Lundi, 1 juin 2020
Comment gérer ses finances en temps de pandémie?

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 29 mai 2020
L’ABC de la nutrition à l’effort

Me Michel Joncas
Jeudi, 28 mai 2020
Coronavirus et libertés individuelles

Jérôme Blais
Mercredi, 27 mai 2020
Enfin nous avons une saison de golf!

JD 18 mai 2020
Cocours Éditions du Journal Maison Propre juin 2020
Le Festival du Cinéma du monde de Sherbrooke migre sur le web Par Anita Lessard Mardi, 26 mai 2020
Le Festival du Cinéma du monde de Sherbrooke migre sur le web
Élisabeth Brière lance un forum pour la relance Mardi, 26 mai 2020
Élisabeth Brière lance un forum pour la relance
Disparition d'une jeune sherbrookoise Mercredi, 27 mai 2020
Disparition d'une jeune sherbrookoise
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous