107.7 sondage mars 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Découvertes
A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mercredi, 23 janvier 2019

Décrochage scolaire: le taux le plus bas depuis longtemps!



 Imprimer   Envoyer 
L’Estrie vient d’atteindre son plus bas taux de décrochage scolaire depuis au moins dix ans chez les jeunes et son plus bas taux jamais atteint spécifiquement chez les garçons.

Le taux de décrochage scolaire chez les jeunes en Estrie est passé de 30,2% à 17,3 % en dix ans. On dépasse donc l'objectif de 2020 fixé à un taux de décrochage à 18 % par la Table estrienne de concertation interordres en éducation (TECIÉ) et le Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie (Projet PRÉE).

L'Estrie vient d'atteindre son plus bas taux de décrochage scolaire depuis au moins dix ans chez les jeunes et son plus bas taux jamais atteint spécifiquement chez les garçons, selon les dernières données du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur pour 2015-2016 dans le réseau public.

L'objectif que s'étaient fixé la TECIÉ et le Projet PRÉE, dans le cadre de leur Alignement stratégique 2016-2020 pour favoriser la persévérance scolaire des jeunes, est donc atteint et même dépassé. Malgré ces bons résultats, on indique que le travail est loin d'être terminé. En 2015-2016, pas moins de 388 jeunes estriens ont quitté les bancs d'école sans diplôme, ni qualification. Ce chiffre est beaucoup plus important que la moyenne du Québec.

« Nous avons fait de grands pas vers l'avant et nous pouvons en être fiers, par contre, encore beaucoup de jeunes estriens décrochent, indique Josiane Bergeron, coordonnatrice du Projet PRÉE. Nous ne devons pas nous contenter des échelons gravis, mais bien viser toujours plus haut, surtout dans le contexte actuel de rareté de la main-d'oeuvre qualifiée. Malgré ce taux record en Estrie de 17,3 %, le taux de décrochage de l'ensemble du Québec demeure inférieur, se situant à 14,6 % pour cette même période. L'écart diminue, mais il n'en reste pas moins que les efforts doivent être maintenus et déployés de manière concertée. »

20 % des garçons décrochent

Ce n'est pas un secret, ce sont les garçons qui sont les plus touchés par le décrochage scolaire. La situation s'améliore tout de même, puisqu'on enregistre maintenant le plus bas taux de décrochage scolaire jamais atteint en Estrie, soit un taux de 20 % (la moyenne du Québec est de 18,1%). Il s'agit d'ailleurs d'une baisse significative comparativement à l'année 2014-2015, où le taux se situait à 25 %.

Parmi les actions posées pour favoriser la réussite éducative chez les garçons, notons des programmes axés sur l'activité physique et le sport. Les récents programmes de concomitance, qui permettent aux élèves de poursuivre simultanément un programme en formation professionnelle et une formation générale secondaire, ont aussi aidé à la persévérance scolaire et à l'obtention de diplômes.

Chez les filles, le taux se maintient autour de 14 % depuis quelques années. Les responsables de la TECIÉ et du Projet PRÉÉ soulignent tout de même que les efforts doivent absolument être maintenus, indiquant que les conséquences économiques du décrochage sont plus importantes pour les filles que pour les garçons et que le retour aux études est plus rare chez celles-ci. Notons aussi que le taux est plus élevé chez les jeunes filles de l'Estrie que celui de l'ensemble des jeunes québécoises, qui est de 11,2 %.


Entrepôt Chaussures Prix 15 oct 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La Saint-François revient à la normale

La Saint-François revient à la normale
Fermeture du pont J-C: des mesures pour minimiser les inconvénients

Fermeture du pont J-C: des mesures pour minimiser les inconvénients
L'Écolo Boutique 16 avril  2019
NOS RECOMMANDATIONS
Qu’est-ce que ça prend pour avoir des résultats?

Qu’est-ce que ça prend pour avoir des résultats?
La plus grande richesse du Québec

La plus grande richesse du Québec
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sherbrooke auto occassion
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 24 avril 2019
Inconduite de partie

Rosemarie Lacroix
Mercredi, 24 avril 2019
La tendance de la pollution

François Fouquet
Lundi, 22 avril 2019
Revenir à la base

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 19 avril 2019
Voici une façon de « tricher » santé

Sarah Jitten
Jeudi, 18 avril 2019
Tendance barrettes!

Jacinthe Dubé 17 avril 2019 2019
Fondation Québecoise du Cancer Déjeuner bénéfice 2019
Qu’est-ce que ça prend pour avoir des résultats? Par William Lafleur Mercredi, 17 avril 2019
Qu’est-ce que ça prend pour avoir des résultats?
La plus grande richesse du Québec Par Daniel Nadeau Mercredi, 17 avril 2019
La plus grande richesse du Québec
Da Vinci mis de l’avant au Festival Orford Musique Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 avril 2019
Da Vinci mis de l’avant au Festival Orford Musique
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous